Siric > Recherche > Programmes du SIRIC > Résistance aux traitements antitumoraux

Un large spectre de compétences             

Le Programme « TreatFail » a pour ambition d’améliorer la compréhension des mécanismes de résistance des cellules cancéreuses aux traitements anti-tumoraux, et d’explorer de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant de contourner ces phénomènes d’échappement dans différents types de cancer.

Le développement de ce programme s’appuie sur l’existence à Montpellier d’un large panel d’équipes de recherche fondamentale et appliquée possédant une solide expertise dans les domaines de la régulation du cycle cellulaire et de la réplication de l’ADN, du métabolisme des cellules tumorales et de la biologie des cellules souches cancéreuses. Parallèlement, les liens tissés avec les équipes cliniques permettent aux acteurs du Programme de s’inscrire dans une dynamique de transfert par une réflexion coordonnée clinicien-chercheur.

Guillaume CartronCharles-TheilletLe programme « TreatFail » est co-coordonné par le Pr. Guillaume Cartron, Directeur de l’Institut de Recherche en Biothérapie et responsable du département hospitalo-universitaire de Biothérapie au CHRU de Montpellier et par le Dr Charles Theillet, Directeur-adjoint de l’IRCM et responsable de l’équipe « Identité et plasticité tumorale ».

 

Objectifs scientifiques

cell 6La grande diversité des mécanismes moléculaires impliqués dans les phénomènes de résistance au traitement, qu’elle soit intrinsèque ou acquise, constitue un véritable défi thérapeutique. Caractériser les déterminants biologiques de la résistance est crucial pour la définition de nouveaux paramètres prédictifs de la réponse tumorale. L’activité de ce groupe se concentre essentiellement sur : 

  • Le développement de modèles expérimentaux de lignées tumorales ou de xénogreffes de tumeurs humaines chez la souris
  • La caractérisation des mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans la résistance au traitement, avec un intérêt particulier pour les voies conférant aux cellules tumorales la capacité à surmonter des dommages génétiques massifs 
  • L’exploration de nouvelles stratégies de contournement de la résistance tumorale
  • Le transfert et l’évaluation de ces nouvelles approches dans des essais thérapeutiques de phase précoce

 

Télécharger