Siric > Actualités > Actualités professionnelles > Pionnière dans l’utilisation de l’ADN circulant, l’équipe d’Alain Thierry ouvre des perspectives dans la détection et le suivi des patients atteints de cancer

Pionnière dans l’utilisation de l’ADN circulant, l’équipe d’Alain Thierry ouvre des perspectives dans la détection et le suivi des patients atteints de cancer


Alain Thierry, chercheur à l’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier (IRCM), travaille depuis plus de 12 ans sur les ADN tumoraux circulants qui s’avèrent aujourd’hui comme une avancée diagnostique majeure.
Dès 2014, ses travaux sont couronnés de succès : son équipe réalise la première validation clinique de l’analyse de l’ADN circulant en oncologie (publication dans la prestigieuse revue Medecine Nature), puis la première démonstration de son utilité pour la prise de décision thérapeutique chez les patients atteints de cancer colorectal métastatique.
Grâce au soutien du SIRIC, un grand nombre de patients vont être examinés Aujourd’hui, l’équipe montpelliéraine est engagée dans plusieurs essais cliniques académiques et industriels. Ils visent à déterminer le choix du traitement (le profil moléculaire permettant d’individualiser le traitement), à détecter la maladie résiduelle après chirurgie, à surveiller la récurrence, à détecter la résistance au traitement et à dépister
le cancer.
Les chercheurs bénéficient d’une banque de données considérables, unique en France et en Europe. En effet, sous l’impulsion de son Directeur, le Pr Marc Ychou, le SIRIC Montpellier Cancer et l’ICM ont créé, avec l’équipe d’Alain Thierry, des bases clinico-biologiques comprenant à la fois les prélèvements biologiques et les données cliniques des patients. Ainsi ce seront plus de 2 500 patients qui seront inclus à l’horizon 2019 dans les établissements participants au projet.
« La détection des cancers et leurs rechutes sont des enjeux majeurs de l’oncologie. Nous espérons, grâce à ces travaux, améliorer le suivi des patients et augmenter les chances de guérison. La synergie entre l’ICM, l’IRCM et le SIRIC Montpellier Cancer est un atout précieux pour la réussite de ce projet » conclue Alain Thierry.

 

Télécharger